Lorsque l’on imagine sa maison de demain, on pense généralement à la surface, aux équipements et à l’esthétique. On s’inspire sur Pinterest, on parcourt des magazines de décoration ou on déniche des idées sur les réseaux sociaux de nos influenceurs préférés. Pour la majorité d’entre nous, la maison idéale répond à des besoins esthétiques : de beaux meubles, une belle décoration et un extérieur agréable.

Pourtant, les besoins dits fonctionnels sont d’une importance que l’on aurait parfois tendance à négliger. La navigation entre les pièces, le positionnement de nos meubles, la répartition des espaces ou encore l’usage que l’on donne à chaque m2 sont tout autant à considérer pour prendre en compte les besoins fonctionnels de chacun.

L’habitonomie, sans négliger vos envies esthétiques, vous aide à formaliser vos besoins fonctionnels, d’un point de vue individuel mais aussi collectif.

Étudier et analyser ses besoins fonctionnels chez soi

Étudier ses besoins fonctionnels, ce n’est pas si simple ! Habituellement, lorsque l’on s’installe dans son nouveau chez-soi, plus spécialement lorsqu’il n’a pas été conçu ou construit par nous, on est souvent obligé de s’adapter aux contraintes existantes.

On ajoute des gestes ou des pas supplémentaires à notre quotidien pour accéder à un objet, on conserve les usages de chaque pièce tels qu’ils ont été pensés avant l’emménagement, on accepte la présence d’originalités qui rendent la maison atypique et peu fonctionnelle, et cetera, et cetera.

« Installer une baignoire ou une douche, avez-vous vraiment réfléchi à vos besoins ou est-ce que vous vous conformez simplement à l’avis du plus grand nombre ? »

Pourtant, chacun, au regard de son style de vie, de sa morphologie, de son travail mais aussi de possibles problèmes de motricité, exprime des besoins fonctionnels différents. Il apparaît logique de les prendre en compte pour que son logement s’y adapte, et non l’inverse.

L’expression fonctionnelle de ses besoins : une étape indispensable pour tous les membres du foyer

Lorsque l’on vit en communauté, que ce soit avec des personnes du même âge, plus jeunes ou plus âgées, les besoins sont de 2 types : individuels et collectifs.

Individuellement, on prend en compte des activités individuelles ou un travail, une morphologie, une personnalité ou une situation de handicap.

Collectivement, on s’intéresse aux moments d’interaction et de partage des espaces.

Bien distinguer ses besoins fonctionnels et non fonctionnels : comment les définir ? Quelles différences faites-vous entre eux ?

Pour certains besoins, cela peut paraître assez flous de faire la distinction entre un besoin fonctionnel et un besoin esthétique. En effet, en voici quelques exemples :

  • la hauteur de son plan de travail : souhaitez-vous un plan de travail plus haut en raison de votre taille ou simplement car cela permet d’avoir des plinthes plus esthétiques ?
  • l’escalier en colimaçon : est-ce une volonté de gagner de l’espace dans votre logement pour une meilleure navigation ou avez-vous un coup de cœur sur un modèle en particulier, qui apporte du charme à votre intérieur ?
  • la baignoire : lorsque l’on a ou que l’on envisage d’avoir des enfants, on préconise souvent de posséder une baignoire. Celle-ci est perçue comme « fonctionnelle ». Pourtant, y avez-vous vraiment réfléchi ou est-ce que vous vous conformez simplement à l’avis du plus grand nombre ?

Si la ligne entre besoins fonctionnels et non fonctionnels vous semble trop floue, un habitonome peut vous aider à identifier, étudier et formaliser vos différents besoins.

L’habitonomie : la formalisation de vos besoins fonctionnels

Lorsque vous entreprenez une démarche avec un habitonome, celui-ci vous aide à formaliser et prioriser vos besoins fonctionnels.

À travers différentes séances ludiques et collaboratives, ce professionnel du “bien vivre ensemble” donne la parole à chaque membre du foyer. En amont de la réalisation de travaux, d’un déménagement ou d’une construction, chacun peut ainsi exprimer ses besoins individuels et collectifs, afin qu’à la fin de l’accompagnement, vous puissiez prendre, ensemble, une décision objective. Les parents comme les enfants échangent sur leur style de vie et leurs envies, et sur leurs souhaits d’évolution dans le temps. L’objectif final est de comprendre comment obtenir un logement fonctionnel, où les habitants se sentent à l’aise et vivent mieux ensemble.

Comment rédiger ses besoins fonctionnels ?

L’habitonome remet, au terme de son accompagnement, un document personnalisé qui regroupe :

  • le regard objectif de l’habitonome sur votre mode de vie ;
  • un récapitulatif des besoins exprimés, avec la prise en compte de situations particulières telles que le handicap ou le vieillissement ;
  • différents scénarios possibles dans lesquels vous vous êtes projetés ;
  • la classification selon leur importance pour vous et leur ordre de priorité.

Ce document peut être évolutif et s’adapter à de futurs changements de vie (naissance, regroupement familial, vieillesse…) et à la diversité de vos projets : construction d’habitat, agrandissement d’espaces, rénovation, recherche de logement…etc.

Envie d’en savoir plus sur l’habitonomie ? Retrouvez les derniers articles de notre blog.

Articles en relation

Les Bonnes Pratiques de l’ergonomie à la maison

Les Bonnes Pratiques de l’ergonomie à la maison

Dans cet article nous allons vous faire des propositions pratiques afin de penser votre maison et ses pièces principales de manière ergonomique. L'ergonomie, c'est pour toute la famille Dans une maison, tous les membres de la famille vont être présents, parfois tous...

Une clé du bien-être chez soi : le rangement de l’habitat

Une clé du bien-être chez soi : le rangement de l’habitat

L’accumulation d’objets et de biens au cours de la vie est quelque chose de normal. De l’enfance à l’adolescence, tous les individus rassemblent divers objets dans leur quotidien. Lors du passage à la vie de jeune adulte et à la prise d'indépendance dans le cadre des...

MENU